Report du MAC : une URGENCE

Le Cercle de la sécurité privée confirme son soutien au principe du MAC. La formation et la montée en compétence des agents de sécurité privée est la priorité du métier et la condition sine qua none de sa participation active à la sécurité de la Nation. C’est un des facteurs clés de succès de la professionnalisation et de la crédibilité de la profession.

Mais le MAC est un enjeu trop important pour la profession et pour la coproduction de sécurité pour ne pas en réussir une mise en œuvre professionnelle et rigoureuse.

Le MAC concerne 160 000 agents. Son coût est estimé à 30 M€ par an. Il est indispensable que toutes les modalités de sa mise en œuvre soient définies préalablement, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui : processus avec le CNAPS, financement, contrôle et suivi, organisation de la formation, …

Le Cercle de la sécurité privée confirme sa position du mois de juin dernier et insiste aujourd’hui sur l’urgence de reporter l’application du MAC tant que ses conditions de déploiement n’auront pas été éclaircies/précisées et devenues viables pour la profession et ses collaborateurs.

Laisser un commentaire