Enjeux et financement du MAC

Communiqué du Cercle de la sécurité privée sur le financement du MAC, formation nécessaire aux agents de sécurité pour le renouvellement de leur carte professionnelle

La montée en compétence des agents de sécurité privée est la priorité pour que la sécurité privée puisse à l’avenir assumer son rôle dans la coproduction public/privé.

Le Cercle de la sécurité privée salue la démarche du Ministre de l’Intérieur, de créer un fonds dédié à la formation des agents de sécurité privée.

Toutefois, nous savons que ce fonds sera insuffisant et qu’il sera destiné à une catégorie d’agents de sécurité prioritaires restant à définir.

C’est pourquoi le Cercle de la sécurité privée résume aujourd’hui sa position en 5 points :

  • Le Cercle de la sécurité privée soutient le principe du MAC et du développement des compétences des agents de sécurité en tant que facteur clé de succès de la professionnalisation de la sécurité privée.
  • La carte professionnelle est de la responsabilité personnelle des agents de sécurité.
  • Le Cercle de la sécurité privée propose que les entreprises prennent en charge les coûts pédagogiques de la formation MAC (formateur, transport, restauration, …). Cette formation se déroule en dehors du temps de travail dans une démarche volontaire des agents de sécurité.

Nous rappelons que ces formations ne peuvent être délivrées que par des organismes de formation certifiés par le CNAPS.

  • Le fonds de modernisation sociale, créé sous l’impulsion du Ministère de l’intérieur, prend en charge les cas particuliers. Nous imaginons que les agents de sécurité concernés déposeront un dossier au CNAPS qui validera leur accès au bénéfice de ce fonds.
  • Le Cercle de la sécurité privée rappelle que chaque année l’excédent de collecte de la taxe CNAPS (différence entre la collecte et le budget
    affecté au fonctionnement de l’institution) avoisine les 10 millions
    d’euros et que ceux-ci devraient être utilisés au profit de la branche à
    commencer par le financement de la formation des salariés.

Laisser un commentaire